portugal et eder champion d'europe 2016

C’était il y a un an, jour pour jour. D’une frappe du droit venue de nulle part, Eder, tocard parmi les tocards, offrait le premier sacre international de la sélection portugaise. Le titre de champion d’Europe. Joyeux anniversaire Saint Eder.

Après celui de Metal Gear vendredi dernier, voilà qu’on fête aujourd’hui le premier anniversaire du sacre Européen de la sélection portugaise. Enfin quand je dis « On », je parle surtout pour moi, parce que je ne compte plus le nombre de degs parmi mes potes, la bouche encore toute salée de cette sombre soirée du 10 juillet 2016. Et quand je dis sombre, je parle surtout pour eux, parce que moi, bordel de merde, j’étais aux anges !

portugal et eder champion d'europe 2016

Après un match fermé, verrouillé par une équipe portugaise privée de CR7, sortie sur blessure dès le début du match après un attentat de Payet, le joueur pas le comique, la délivrance est venue durant les prolongations. Fernando Santos, bien meilleur tacticien que son vis-à-vis Deschamps ce soir-là, avait décidé de faire entrer Eder à la 80ème pour donner un point d’ancrage à son équipe et lui offrir de nouvelles possibilités de jeu. Et c’est ce qu’on appelle un coaching gagnant, puisqu’en plus de donner un second souffle à l’équipe, c’est à la 109ème minute, alors qu’on pensait tous que ça se finirait aux tirs au but, qu’Eder inscrivait le seul et unique but du match. Eder, un attaquant médiocre, choisit par défaut, qui n’est aujourd’hui plus appelé en sélection nationale et que Marcelo Bielsa a envoyé s’entrainer avec les réserves du LOSC. Pourtant, Eder est maintenant un héros national. Un joueur qui avec du cœur, de l’envie et de l’abnégation, a permis au Portugal d’avoir enfin droit à son tout premier titre chez les A. Pour ça, même si je trouve que c’est un joueur vraiment très moyen, pour ne pas dire même mauvais, j’aurais toujours de la gratitude et un profond respect pour celui que j’aime maintenant appeler Saint Eder.

Pour fêter ce premier anniversaire, je vous mets ci-dessous une petite vidéo du but commenté dans différentes langues. A regarder en boucle toute la journée.

Et avant d’oublier : Obrigado Eder.

1 commentaire

  1. Hola!!
    ça fait toujours aussi mal de revoir ce but d’autant que j’étais au stade pour la finale ! un coup de poignard….lol mais d’un autre côté je suis content pour le Portugal !

Répondre

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom