Ce n’est pas parce que je n’ai pas eu la chance de recevoir un jolie Press Kit de la part de Sony (tu la sens l’aigreur?) que je ne dois pas vous faire un petit unboxing photos de ma God of War limited Edition. Et d’ailleurs, c’est exactement ce que je vais faire. là, maintenant, tout de suite.

Depuis que je me suis calmé sur l’achat intempestif d’éditions collector, ce que je faisais beaucoup trop souvent une époque, j’ai décidé de me rabattre sur les éditions spéciales pour les quelques jeux qui me tiennent vraiment à cœur. Et de ce côté là, je trouve que les éditions spéciales des jeux Sony sont plutôt bien fichues. J’avais déjà pris celle d’Uncharted 4 (ça commence à remonter) et je me suis donc pris la semaine dernière celle de God of War.

Unboxing God of war limited edition

Concernant le contenu, la Limited Edition de God of War contient le jeu dans un boitier Steelbook collector du plus bel effet accompagné d’un petit art book d’une vingtaine de pages environ. Le tout dans un fourreau cartonné relativement sobre, mais résolument classe. Aussi, pour les amateurs de contenus numériques, cette édition propose via un code une armure de cœur macabre, un bouclier du gardien de l’exil et un thème dynamique PS4.

Je suis un gros amateur de steelbook, même si je n’en ai malheureusement  pas beaucoup, et celui de cette édition est vraiment sympa avec ses symboles nordiques, ses inscriptions en runes sur le verso (qui seraient semble-t’il la recette de l’omelette norvégienne) et la jolie illustration de Kratos et d’Atreus à l’intérieur.

Concernant l’art book, baptisé Dark Horse, même s’il manque d’un peu de texte à mon gout, il propose de très belles illustrations des personnages, des ennemies ou des différents endroits qu’on peut visiter dans le jeu. Et puis le format se prête parfaitement pour les transports ou pour feuilleter une page ou deux durant les chargements du jeu.

Au final, même si cette édition ne propose pas un contenu incroyable ou une énorme statuette, je la trouve très soignée, efficace et elle s’intègre parfaitement dans une étagère. Ce qui n’est clairement pas le cas de certaines grosses éditions collector qu’on ne sait jamais où caser.

Répondre

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom