En tant qu’immense fan d’Hideo Kojima, il était impossible pour moi de passer à côté de l’édition collector de Death Stranding. Et je profite d’une pause entre deux parties pour vous faire un petit unboxing maison.

Avant de vous présenter en images l’édition collector de Death Stranding et de vous expliquer ce qu’elle contient, je tenais d’abord à vous dire que je vais énormément parler du jeu d’Hidéo Kojima dans les prochaines semaines. Le jeu est loin d’être parfait, il a même quelques défaut sacrément agaçant, mais je le trouve tout de même assez incroyable à bien des égards. Mais je vous en parlerais en temps voulu une fois que je l’aurais terminé.

Je savais déjà que la boîte allait être plus ou moins grosse vu son contenu, mais je suis resté un peu sur le cul lorsque j’ai vu le vendeur de Micromania arriver avec la mienne sous le bras. La boîte de cette édition collector n’est pas juste grosse, elle est gigantesque et doit bien faire entre 3 et 4 fois la taille d’une boite de PS4. Bon, j’imagine qu’il doit bien exister d’autres éditions collectors plus imposantes, mais c’est la première fois pour moi que je vais devoir composer avec une aussi grosse boîte à ranger.

Contenu de l’édition collector de Death Stranding

Si la boîte est imposante, c’est surtout parce qu’il y a beaucoup de choses intéressantes à l’intérieur. À commencer par le jeu qui triomphe sur le dessus à l’intérieur d’un steelbook du plus bel effet. Je le trouve vraiment classe, même si j’aurais préféré une illsutration de Shinkawa sur le dessus.

Sous le steelbook et caché entre deux morceaux assez emmerdant à retirer de la boîte, on trouve le plus gros du morceau. Une mallette en plastique comme celle qu’on est amené à transporter encore et encore dans le jeu.

A l’intérieur de cette mallette on trouve une réplique du BB (brise-brouillard) qu’on transporte avec nous durant l’aventure ainsi qu’une mini figurine de Ludens (mascotte de Kojima Productions qui est accroché au BB dans le jeu) et un rouleau de scotch qui est utilisé pour attacher la cargaison de Sam en plus de nous indiquer son état en fonction de sa couleur. J’ai vu plusieurs personnes sur le net enrouler la mallette de scotch comme dans le jeu, mais je ne sais pas encore si je faire la même chose. À réfléchir.

Enfin, on termine avec la pièce maîtresse de ce collector : la fameuse réplique en taille réelle du BB dans sa capsule. LE truc qui intrigue tous ceux qui n’ont pas entendu parler du jeu et que j’ai du faire accepter à madame le jour où je l’ai précommandé. D’un point de vue très personnel, je trouve cette réplique très bien réalisée, elle est très légère, mais je reste un peu sur ma faim. Vu le prix du collector, j’aurais aimé quelque chose qui fasse moins “plastique” et ils auraient pu pousser le détail plus loin en ajoutant de l’eau dans la capsule avec un peu plus de lumière. De quoi en faire une espèce de lampe à lave.

En définitive, je suis globalement satisfait de cette édition collector, surtout que je ne l’ai pas payé au prix fort, mais j’aurais vraiment aimé autre chose qu’un plastique aussi léger pour la mallette et la réplique de BB. Histoire d’avoir véritablement l’impression d’être en possession de quelque chose d’unique.

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here