Avis sur One Punch Man

Ça fait un bout de temps que je ne vous ai pas parlé de mangas sur le blog. Ce qui est dommage puisque j’en lis un paquet en ce moment et que je viens même d’en commencer un qui tabasse : One Punch Man !

Une fois de plus, je suis à la bourre. Alors que presque tout le monde a bouffé la première saison de One Punch Man en animé, disponible gratuitement sur Anime Digital Network, j’ai préféré attendre la sortie du premier tome pour lire ça tranquillement dans les transports. One Punch Man, c’est l’histoire d’un chômeur blasé jusqu’au trognon qui a décidé de devenir un super héros le jour où il s’est mis sur la tronche avec homme-crabe. Et après trois longues années d’entrainement intensives qui lui ont fait perdre tous ses cheveux, il est devenu l’homme le plus fort de la planète capable d’exterminer n’importe quelle bestiole d’un simple coup de poing. Alors oui, c’est très débile, mais c’est surtout vachement bien. Mais là, ce n’est que mon avis et contrairement à de nombreux troubadours qui inondent un peu trop la toile à mon gout, je ne vais pas vous raconter de salades et me prétendre expert qui bouffe du manga à longueur de journée. J’ai quelques séries de prédilections que j’aime relire de temps à autre et il m’arrive parfois de tenter une nouveauté en suivant de bons conseils avisés. Au passage, si vous souhaitez avoir l’avis de mecs qui s’y connaissant vraiment, je vous conseille chaudement d’aller faire un petit tour chez les illuminati. Vous ne serez pas déçu et n’oubliez pas de dire que vous venez de ma part. Mais revenons-en à One Punch Man qui est l’un de mes plus gros coups de cœur de l’année. Si ce n’est même le plus gros.

[tie_full_img]Avis sur One Punch Man[/tie_full_img]

S’il ne fallait retenir que deux choses sur One Punch Man, je dirais sa simplicité et son originalité. Simplicité pour son scénario qui ne s’encombre pas de folklore ou d’autres artifices pour habiller le récit et originalité pour la fraicheur de Saitama qui est quand même le super héros le plus claqué de l’histoire des super héros. Car même s’il est capable d’arracher la mâchoire d’un loup-garou haut de trois mètres d’un seul coup, le mec a quand même la dégaine d’un collégien, une boule à zéro et une cape complètement ridicule. Et je ne vous parle pas de son air ultra blasé qui ferait passer les mecs de Gamekult pour des ménestrels sous ecstas. Et c’est justement ce que j’adore le plus dans One Punch Man. Le décalage entre le héros et ses capacités. La situation devient encore plus incongrue (pour ne pas dire débilement jouissive) le jour où il tombe sur Genos, un cyborg ultra badass qui souhaite devenir son apprenti pour percer les mystères de sa force. J’ai bouffé les deux premiers tomes avec la banane aux lèvres et j’ai d’ores et déjà renoncé à mater l’animé pour éviter de me spoiler bêtement la suite des aventures de Saitama et Genos. Surtout que, mine de rien, le manga véhicule un message qui passe crème dans une société de plus en plus sédentaire qui préfère rester le cul vissé sur un canapé à enquiller des émissions toutes les plus débiles les unes que les autres (Qui a dit Touche pas à mon poste ?). Un message comme quoi un pauvre chômeur quelconque peut devenir quelqu’un d’important et qu’il faut se bouger le fion si on veut devenir plus fort. Quelque part, One Punch Man prêche le « travailler plus pour gagner plus » si cher à notre ancien président. De là à dire que Saitama est un mec de droite, c’est un pas que je ne franchirais pas.

[tie_full_img]Avis sur One Punch Man[/tie_full_img]

Pour info, le troisième tome One Punch Man sera disponible dès le 09 juin prochain aux éditions Kurokawa

Répondre

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom