E3 2018 : Un trailer et du gameplay pour Death Stranding

0

Si j’attendais de pied ferme cette nouvelle édition de l’E3, ce n’était pas dans l’expectative d’une nouvelle machine, des premières images ingame de Shenmue 3 ou du nouveau Gears of War, non, rien de tout ça, si j’attendais l’E3, c’était avant toute chose pour Death Stranding, le nouveau bébé d’Hideo Kojima.

Voilà maintenant plus de deux ans que Death Stranding a été dévoilé aux yeux du monde entier et on en sait toujours rien de concret. Du moins, presque rien. Avec ce nouveau trailer, en plus de découvrir deux nouveaux personnages féminins qui seront campés par la française Léa Seydoux et Lindsay Wagner (Super Jaimie pour les connaisseurs), on a enfin eu droit à du gameplay. ENFIN ! On incarnera donc le personnage de Sam (Norman Reedus) qui aura pour mission de livrer des colis à travers d’immenses étendues de ce qui ressemble à l’Islande. Bien évidemment, le jeu ne devrait pas se résumer qu’à crapahuter dans la pampa sous une pluie aux étranges capacités, il y aura aussi des phases d’infiltration, héritées de MGS 5, où Sam semble devoir éviter des créatures invisibles qu’il parvient à détecter à l’aide d’un bras articulé qui est relié au bébé qu’il transporte avec lui en bandoulière. Dit comme ça, c’est bizarre, mais dans les faits, ça l’est encore plus.

S’il apporte quelques éléments de réponse, ce nouveau trailer ne nous avance pas vraiment quant à ce qu’est réellement Death Stranding. Beaucoup de questions restent en suspens, de nouvelles font leur apparition et ça ne m’étonnerait pas qu’Hideo Kojima s’amuse à nous manipuler et que le jeu prenne une autre direction de celle qui est montrée jusqu’ici. Un peu comme il avait fait à l’époque de MGS 2. Et quelque part, je trouverais ça juste énorme qu’il nous refasse le même genre de coup. Car comme vous le savez, on ne joue pas à un jeu d’Hideo Kojima dès qu’on insère la galette dans la console, mais dès son tout premier trailer. Et pour le moment, même si je suis dans le flou complet, j’adore tout ce qui se dégage de Death Stranding. L’ambiance est dingue, la direction artistique est folle et une technique somptueuse poussée par le moteur Decima de Guerilla Games qui semble faire des miracles avec une PS4 qui sera sans doute au bout de sa vie. Du moins si le rendu final est au niveau de ce que vous pouvez voir en images juste en dessous.

Répondre

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom