A peine plus d’un an après sa sortie sur PS3, voilà que The Last of Us déboule sur PS4 dans une édition Remastered. S’il y a de quoi crier au foutage de gueule, ceux qui n’ont pas encore croisé de l’infecté aurons la chance de profiter de l’un des meilleurs jeux de la génération précédente sous son meilleur jour.

Testé sur Playstation 4

The Last of Us 1.2

the last of usQu’on se mette tout de suite d’accord, je ne vais pas vous parler ou même faire le test de The last of Us. Le jeu étant sorti il y a plus d’un an sur PS3, le net pullule de tests en tout genre. Mais si je devrais vous en recommander un, ce serait celui de Gamekult. Site sur lequel le titre de Naughty Dog a même été élu jeu de la génération par ses lecteurs. Malheureusement, je ne partage pas cet avis, car même si le jeu propose une ambiance particulièrement travaillée, un duo de personnages attachant et une réalisation de haute volée, le gameplay est à mon gout un peu trop « archaïque » et ne parvient pas à diluer correctement l’aspect très posé des phases d’infiltration avec le côté très nerveux de certaines phases d’action. Mais comme je vous le disais quelque lignes plus haut, je ne suis pas là pour vous parler du jeu, mais de son remake, celui même qui sort à peine un an après sa version originale.  Pour certains, il y a de quoi crier au scandale et même d’aller se plaindre comme un porc sur le compte Twitter de Sony ou Naughty Dog, mais en attendant de se mettre un peu de nouveautés ou d’originalité sous la dent, qu’on se le dise, ça ne fait pas de mal de repartir pour un tour. Surtout avec un jeu de cette trempe.

Une occasion comme ça ? On peut pas la rater !

the last of usSi la version PS3 de The Last of Us avait bien un défaut, c’était sa technique. Le jeu avait beau être visuellement resplendissant et même impressionnant, le framerate suffoquait la plupart du temps et de l’alisasing s’invitait un peu trop souvent à la fête. Comme si le jeu était techniquement trop ambitieux pour sa génération. Mais ici, plus de problème puisque le jeu tourne dans un radieux 1080p avec un framerate à 60 fps pour une stabilité à toute épreuve. Il est même possible de bloquer le jeu à 30 fps pour un rendu plus « cinématographique », mais pour ma part, ce mode gâche l’expérience de jeu et ne rend pas du tout honneur au travail effectué. Du côté des nouveautés totalement dispensables mais rendues possibles grâce à la PS4, on note la possibilité d’avoir accès au menu de craft à l’aide du pavé tactile ainsi que l’utilisation du haut parleur de la DS4 pour le son de la lampe torche et la lecture des fichiers audio disséminés dans le jeu. Enfin, cette édition inclus directement sur la galette l’intégralité des contenus sortis sur PS3 comme les différents packs pour le multi, mais aussi et surtout le DLC « Left Behind ». Une extension de deux bonnes heures de jeu où ATTENTION SPOLER on incarne Ellie lors du passage au tout début de l’hiver où l’on ne sait pas ce qui arrive à Joël apes sa très mauvaise chute. FIN DU SPOILER. Ainsi, en plus de découvrir ce qui s’est passé lors d’un passage passé en ellipse dans la trame principale, on en apprend aussi beaucoup plus sur Ellie à l’aide de différents flashbacks plutôt bien fichus. Dirigistes et contemplatifs, ces flashbacks sont aussi agrémentés de phases de jeu plutôt originales comme un combat « virtuel » sur une borne d’arcade ou même une bataille de pistolets à eau. Vraiment a faire. Au final, The Last of Us Remastred n’est pas à mettre entre toutes les mains. Si l’investissement est assez délicat pour les joueurs non vierges des aventures de Joël et Ellie, pour les autres, ce serait diablement dommage de passer à côté.

 

8
Facile
Si c’est surtout l’opportunisme qui a poussé Sony à sortir The Last of Us sur PS4 aussi tôt, difficile de ne pas recommander ce « remake » aux joueurs n’ayant pas pris part aux aventures de Joël et Ellie sur PS3. Le gap visuel est loin d’être phénoménale, mais avec sa résolution en 1080p, son framerate calé à 60 FPS et l’ensemble des DLC inclus sur la galette, cette édition rend merveilleusement bien hommage à l’œuvre de Naughty Dog. Par contre, pour les vétérans, la note à de quoi être un peu trop salé pour une simple nouvelle partie. A mon humble avis.

Répondre

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom