J’ai une confidence un peu honteuse à vous faire. Avant ce test, je n’avais jamais joué à un Super Smash Bros. de ma vie. Même pas une seule petite minute. L’erreur étant maintenant réparée, je peux vous dire que je regrette amèrement tout ce temps bêttement perdu à manger, boire ou encore dormir.

Testé sur Nintendo 3DS XL

Un bordel bien ordonné

Super Smash BrosEt oui, je n’avais jamais mis les mains sur un Super Smash Bros. de toute ma vie. Que ce soit sur Nintendo 64, Game Cube ou plus récemment sur Wii, je suis toujours passé à côté de cette référence du jeu de baston signée Nintendo. Et quitte à continuer un peu dans la provoc, sachez que mes premiers instants avec Super Smash Bros. For 3DS n’ont pas été particulièrement enthousiasmants. N’étant pas un habitué de la série, j’ai été plutôt refroidi par le côté bordélique de l’action où tout le monde se fout joyeusement sur la gueule sous une pluie de bonus en tout genre. Surtout que le petit écran de ma grosse 3DS XL n’a pas spécialement arrangé les choses question visibilité. Mais au fil des parties, le bordel s’est estompé et un certain confort de jeu s’est installé pour déboucher sur du plaisir à l’état brut. Un tour de force rendu possible grâce à une prise en main terriblement efficace qui s’articule autour d’un gameplay à multiples facettes. D’un côté, le jeu se montre d’une simplicité enfantine où seuls deux boutons (l’un pour les coups classiques et l’autre pour les coups Smash) suffisent pour commencer à s’amuser et à éjecter ses adversaires de l’arène à grands coups de bourre-pifs. Car contrairement à un jeu de baston classique où l’on doit vider la barre de vie de son adversaire pour l’emporter, le principe de Super Smash Bros. est de marteler un maximum ses assaillants jusqu’à les expulser de l’espace de combat par un coup puissant bien placé. Mais en parallèle à cette apparente simplicité, le jeu possède une dimension terriblement technique et c’est ainsi sans surprise de voir la franchise représentée à l’EVO (Championnats du monde de jeu de baston) dans ses versions Brawl et Melle. Car au-delà des techniques de bases, le jeu propose une importante variation de coups, un jeu aérien redoutable,  des esquives, des parades, des chopes et un ensemble de combos dévastateurs. Une profondeur de jeu que l’on ressent notamment lors des joutes en ligne et qu’on a la malchance de tomber sur un joueur expérimenté qui nous envoi au tapis avec un adorable Kirby tout rose. De quoi mêler la frustration à la honte en un simple claquement de doigts. Mais Super Smash Bros. n’est pas pour autant une terre de techniciens et il est tout à fait possible d’y prendre son pied sans pour autant être un as de la castagne. Et c’est justement dans ce remarquable équilibre que réside toute la force du jeu de Nintendo.

Super Party Game

Super Smash brosSi l’ADN de Super Smash Bros. est celui d’un jeu de combat, Nintendo lui a greffé certaines mécaniques d’un Party Game pour créer un genre à part entière. Ce qui se matérialise essentiellement par différents types de bonus qui tombent au petit bonheur la chance durant un combat. Si bien qu’on se retrouve souvent à fuir ses adversaires pour aller tenter de choper un bonus afin de s’assurer un avantage qui pourrait influer sur la suite du combat. Par exemple, on peut se retrouver avec une invincibilité temporaire à l’aide de l’étoile de Mario, écraser ses adversaires à l’aide d’une masse de fortune ou bien profiter de l’aide d’un Pokemon en mettant la main sur une Pokeball. Mais le must du must reste la Balle Smash qui permet de débloquer une attaque surpuissante (Final Smash) et ainsi occuper l’intégralité de l’écran avec le vaisseau de Fox ou encore l’attaque fulgurante de Mario. Le côté Party Game du jeu se retrouve également sur l’architecture des arènes. Si certaines sont plutôt classiques avec une ou deux plateformes pour encourager les combats aériens, d’autres font la part belle à l’originalité avec une structure évolutive qui se calque sur un niveau de Super Mario Land 3D avec son lot de briques à casser au passage. Que ce soit du point de vue du gameplay, du nombre de personnages disponibles (Jusqu’à 45) ou la diversité des arènes, Super Smash Bros. For 3DS est un jeu outrageusement généreux et il suffit de jeter un coup d’œil au contenu pour s’en convaincre. En plus du mode classique jouable aussi bien en solo qu’en multi, le jeu regorge de défis en tout genre pour débloquer des trophées, des bonus ou de nouveaux combattants. Et en guise de nouveauté, cette version 3DS propose le mode Adventure Smash où l’on doit, durant un certain laps de temps, parcourir une série de niveaux façon Beat Them All afin de récupérer un maximum d’items et de bonus pour enfin terminer sur un combat classique avec trois autres adversaires. Enfin, histoire de compléter l’addition, il est ici possible de customiser ses personnages, d’en créer de nouveaux en se basant sur ses Mii, de s’adonner à différents mini-jeux ou encore d’affronter des joueurs via le mode Street-Pass à travers un petit jeu fort sympathique qui consiste à faire tomber un disque d’une zone de jeu en fonçant dessus. Des heures et des heures de jeu en perspective. Au final, si certains fans de la licence craignaient de se retrouver avec un petit jeu d’appoint, Super Smash Bros. For 3DS n’a rien d’un amuse-gueule et possède suffisamment d’arguments en poche pour ne pas faire regretter les joueurs 3DS de ne pas posséder de Wii U à la maison.

8
Généreux
Après toutes ces années d’ignorance, il ne m’aura fallu que d’une petite poignée d’heures de jeu pour enfin comprendre tout l’engouement qui existe autour de Super Smash Bros. Et malgré un premier contact mitigé, j’ai été percuté de plein fouet par un titre incroyablement généreux, porté  par un gameplay addictif, profond et où le plaisir de jeu est une finalité quasi inéluctable. Super Smash Bros. For 3DS est l’exemple parfait du jeu où l’on en a pour son argent et même si le plat de résistance sera servi sur Wii U au mois de décembre prochain, cette version de poche est un épisode à part entière que tout joueur 3DS se devrait d’avoir dans sa ludothèque.

Répondre

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom