[Test] Dreams sur PS4 Pro

Conclusion

Bien plus qu’un jeu, Dreams est un outil très puissant qui vous permet aussi bien de créer vos propres jeux que de jouer à ceux des autres. Et c’est sans doute là sa plus grande force, proposer une source inépuisable d’expérience tant que la communauté répondra présente. Pour le moment, Dreams a un très bel avenir devant lui et il pourra même servir de tremplin pour révéler les talents de demain. Et croyez-moi, les talents, il y en a un bon paquet.

On pourrait résumer les jeux de Media Molécule avec seulement trois mots : Mignons, surprenants et rafraichissants. Après Little Big Planet et Tearaway, le petit studio britannique nous revient avec Dreams, un jeu qui porte manifestement très bien son nom tant il prend la forme d’une véritable machine à rêves.   

On ne présente plus Media Molecule, ce petit studio de Guildford qui met des arcs-en ciel et des licrones dans le catalogue de jeux Sony depuis maintenant plus de 10 ans. En 2008, ils créaient la surprise avec Little Big Planet, un jeu de plateforme tout mignon avec des poupées de qui s’imposait même comme une grosse exclusivité de la PS3. Quelques suites et années plus tard, le studio s’envolait sur PS Vita avec Tearway, une délicieuse aventure onirique qui a même eu droit à son portage sur PS4 il n’y a pas si longtemps. Si ce dernier proposait un gameplay tout ce qu’il y a de plus consistant, on ne peut pas en dire autant de Little Big Planet qui tirait toute son originalité de son éditeur de niveaux particulièrement puissant. Avec Dreams, Media Molecule a poussé le concept jusqu’à l’extrême en nous donnant la possibilité de créer nos propres jeux. Ou du moins, nos propres rêves. Rien que ça !

Plus qu’un jeu 

Présenté pour la toute première fois à l’E3 en 2017, Dreams aura finalement mis un peu plus de temps à arriver. Tellement, que j’en avais complétement oublié son existence avant qu’il ne pointe le bout de son nez il y a maintenant près de deux semaines. Au départ, le projet Dreams était assez nébuleux, on ne savait pas vraiment ce qu’était en train de nous concocter Media Molecule. Et même aujourd’hui, ce n’est pas spécialement évident d’expliquer ce qu’est Dreams sans tomber dans la caricature. Un jeu ? Un outil de création ? Ou simplement un mélange des deux ? Il y a bien un mode solo, mais il s’agit que d’un simple prétexte pour nous montrer tout ce qu’il est possible de faire dans Dreams. Mais avant de vous aventurer dans la conception d’un FPS, d’un jeu de plate-forme ou d’une simulation de course, il va d’abord falloir essuyer les plâtres dans le didacticiel qui aurait clairement gagné à être un peu moins enfantin et surtout plus rapide. Car s’il est possible de faire à peu près tout ce qu’on veut avec le moteur de Dreams (musique, modélisation, logique, etc.) c’est loin d’être une partie de plaisir et concevoir ne serait-ce que le début d’un embryon de jeu sans passer par la case tutoriel est tout sauf une bonne idée. C’est même du suicide. Heureusement, il est possible de compter sur le soutien permanent de la communauté. Vous pouvez utiliser des assets créés par d’autres joueurs et vous pouvez même laisser les portes de votre rêve grandes ouvertes pour qu’on vous file un coup de main. En fait, plus on met les mains dans le cambouis et plus on se rend compte des possibilités qui nous sont offertes. Avec Dreams, Media Molécule n’a pas fait que fournir un éditeur de jeu, ils ont surtout mis à disposition un terrain de jeu complètement fou où il semble n’y avoir aucune limite.  

test de dreams sur ps4

Une machine à rêve

Dreams est une machine à rêves. Pas seulement les vôtres, mais aussi ceux des autres. Ainsi, en plus d’avoir un mode création, on peut aller s’aventurer, essayer et jouer aux jeux de la communauté. Et là, autant vous dire que le choc est proportionnel aux possibilités offertes par le jeu. Au-delà des centaines et centaines de rêves disponibles, soigneusement triés et mis en avant par Media Molecule, qui propose également les leurs, on se rend très vite compte que la communauté est bourrée de personnes incroyablement talentueuses. Et même si les chances de tomber sur un jeu tout cabossé restent assez importantes, on trouve de véritables petites pépites comme un Sonic Adventure plus vrai que nature, le Silent Hills qui n’aura jamais vu le jour, un Fallout 4 absolument bluffant ou encore une revisite de WipEout qui n’a rien à envier au jeu original. Mais le plus fou reste que toutes ces copies sont parfaitement jouables malgré quelque problème de déplacement, de physique ou d’enchaînement de script. Certains jeux ont même presque autant de crédit, si ce n’est plus, que de véritables jeux qu’on peut acheter dans le commerce ou sur un store. Je pense notamment à ce jeu dont j’ai oublié le nom et où on contrôle un Godzilla qui doit détruire une ville. C’est joli, c’est drôle et ça fonctionne du début à la fin. Mais comme je le disais plus haut, ça n’empêche pas d’avoir plus de chances de tomber sur une sombre bouse que sur un bon jeu. En très peu de temps, la communauté a pu produire des choses incroyables, alors je n’ose même pas imaginer ce qu’on aura droit dans 1, 2 ou 3 ans. Dreams est un jeu qui réserve de très belles choses à l’avenir et son plus gros défaut est finalement de se cantonner qu’à la PS4 et ainsi se priver d’autres talents qui voguent sur d’autres plates-formes. Mais là n’est pas vraiment le sujet.

test de dreams sur ps4

Derniers articles

[TEST] SnowRunner – Xbox One X

Si vous aimez les gros camions américains, les monstres capables de transporter la moitié d’une fusée sur plusieurs centaines de kilomètres ou...

[Bons Plans] Days of Play 2020

Retrouvez tous les bons plans du Days of Play 2020, deux semaines de promotions dans l'univers PlayStationDu 25...

Du gameplay pour Ghost of Tsushima

Découvrez 18 minutes de gameplay de Ghost of Tsushima, le prochain jeu de Sucker Punch qui devrait être la dernière grosse exclusivité...

The Last of Us Part 2 : le nouveau trailer est là !

Comme promis il y à quelques jours, Naughty Dog vient de publier le tout nouveau trailer de The Last Of Us...

[TEST] Predator : Hunting Grounds

Malgré l’échec retentissant d’Evolve, le genre du jeu multijoueur asymétrique continue de fournir des sorties régulières. Certaines licences à succès permettent de...

Découvrez le trailer d’Assassin’s Creed Valhalla

Après avoir mis l'eau à la bouche aux fans durant de longues heures, Ubisoft nous dévoile enfin Assassin's Creed Valhalla avec un...
Marko
Ici c'est chez moi. Alors je fais ce que jeu veux. Ça va sinon?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here