Test de disney magical world 2 sur Nintendo 3DS

Malgré une introduction que je qualifierais pudiquement d’atroce, Disney Magical World 2 se révèle être une chouette alternative à Animal Crossing. Comme quoi, il faut toujours laisser sa chance au produit.

Comme beaucoup de monde, j’ai toujours eu une affection particulière pour les productions Disney, alors quand on m’a proposé de mettre la main sur Disney Magical World 2, je n’ai pas hésité très longtemps. Pourtant, malgré toute la bienveillance et la joie de vivre que laisse transparaitre la jaquette du jeu, j’ai dû vivre l’une pire introduction de ma courte vie de gamer. Un peu plus de deux heures de jeu qui m’ont paru durer une éternité. Deux heures où on m’a trimballé de droite à gauche dans le monde féérique de Disney comme si j’étais un vulgaire larbin. Deux heures à être interrompue toutes les 20 secondes par des temps de chargement entre deux conversations bien niaises et la visite de différentes échoppes pour récolter des autocollants qui servent à ouvrir les portes de nouvelles activités. Pour être totalement franc avec vous, j’étais même parti pour détruire le jeu à grands coups de masse tant ces deux premières heures ont été douloureuses pour moi. Mais à force de persévérance et d’abnégation, j’ai réussi à passer le cap de cette indigeste et bien trop longue phase de tutoriel. Une bien belle idée que j’ai eue là puisqu’après la fête d’inauguration du café dont on m’a confié les rênes, le jeu déploie ses ailes pour s’ouvrir sur une alternative d’Animal Crossing à la sauce Disney.

Test de disney magical world 2 sur Nintendo 3DSMalgré sa phase d’introduction qui pourrait faire penser le contraire, Disney Magical World 2 est un jeu d’une extrême générosité. Tellement qu’après plusieurs heures passées dessus, j’avais à peine atteint les 5% de complétion totale. Ce qui peut laisser rêveur quant à la durée de vie. Ainsi, après s’être confortablement installé dans sa maison du village enchantée, qu’on peut décorer de fond en comble, une tonne d’activités s’offre à nous. Et si le jeu nous tient par la main sur les deux premières heures de jeu sans nous donner la moindre petite once de liberté, on est ensuite lâché en pleine nature, libre comme l’air, et il faut régulièrement s’aider du tableau d’activités pour savoir ce qu’il y a à faire. On peut rendre des petits services à droite et à gauche, faire du shoping, se confectionner de nouveaux meubles, faire quelques parties de pêche avec Donald ou encore gérer son café tel le bon propriétaire qu’on est. Une activité en fil rouge qu’on a tout le long du jeu et qui nous demande de surveiller les stocks, créer de nouvelles recettes, s’occuper de la décoration et même organiser des fêtes. Une activité qui manque cruellement de profondeur, un peu comme tout le reste dans le jeu, mais qui permet tout de même de passer un agréable moment. Surtout si l’on est fan de ce qui touche de près ou de loin à l’univers Disney.

Test de disney magical world 2 sur Nintendo 3DS

En parlant d’univers, ceux de Disney sont ici mis à l’honneur à travers six zones qui permettent de s’immerger dans les mondes de Lilo et Stitch, la Reine des Neiges ou encore la Petite Sirène. Là-bas, en plus de visiter de nouveaux décors, rencontrer de nouveaux personnages et débloquer de nouvelles activités, il est possible de s’embarquer dans des phases de jeux aux faux airs d’Action RPG. À l’aide d’une baguette magique, on doit se débarrasser de plusieurs vagues de fantômes dans différentes zones pour espérer grappiller plusieurs types d’objets en plus de faire avancer de petites intrigues. Bien que rafraîchissantes, ces phases de jeu sont linéaires et incroyablement redondantes. Et ce n’est pas la possibilité de faire évoluer sa combinaison façon RPG qui donne spécialement envie de dormir dessus. Et c’est justement là que réside le principal problème de Disney Magical World 2. Cette propension à offrir des tonnes de choses à faire, mais sans jamais les exploiter à fond. Et ce n’est pas l’univers Disney avec ses personnages, ses musiques, ses couleurs et toute sa féérie qui réussira à faire tenir le joueur sur la longueur.

Test de disney magical world 2 sur Nintendo 3DSSous ses faux airs de purge à la sauce Mickey, Disney Magical World 2 cache un Animal Crossing like tout ce qu’il y a de plus correct. Si les fans de la machine à rêve américaine devraient plonger dans l’aventure les deux pieds devant, la redondance et le manque de profondeur des différentes activités devraient rebuter les autres. Un jeu à ne pas mettre entre toutes les mains et qui devrait surtout plaire aux joueurs les plus jeunes.

J’y ai joué sur Nintendo 3DS à partir d’une version fournie par l’éditeur

Répondre

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom