Euro 2016 Le portugal est champion d'europe

Après des années de disette, de désillusions et d’amères défaites, le Portugal tient enfin sa première victoire dans une compétition internationale. Et putain, qu’est-ce que c’est bon !

Le destin d’une nation

J’ai encore du mal à y croire. Le Portugal est champion d’Europe. Ça faisait tellement d’années que j’attendais ce moment que je n’arrive toujours pas réaliser ce qui se passe. Si je n’avais qu’un an l’année où Platoche et sa bande ont renversé la vapeur en s’imposant 3 – 2 en demi-finale de l’euro 84, je me souviens très bien du lob de Poborsky en 96. Je me souviens du but en or de Zidane en 2000 après une main d’Abel Xavier. Je me souviens de cette finale perdue en 2004 au Portugal contre des Grecs réalistes. Je me souviens de cet Euro merdique de 2008. Et je me souviens de cette séance de penalty contre l’Espagne en 2012 quelques jours avant leur nouveau sacre. Et là, je ne vous parle que des championnats d’Europe. Avec le temps, on s’habitue à la défaite et on finit par se dire que la victoire n’est réservée qu’aux autres. Qu’elle est incessible. Jusqu’au jour où une poignée d’hommes décident d’écrire leur propre histoire et de forcer le destin.

[tie_full_img]Euro 2016 Le portugal est champion d'europe[/tie_full_img]

On a joué moche, et alors ?

Oui, le Portugal a été moche. Je ne vais pas me cacher derrière le résultat et vous dire qu’ils ont été phénoménaux, incroyables ou même exceptionnels. Ce serait de fort mauvaise foi et certainement aussi débile que de dire qu’ils n’ont pas mérité leur victoire. Chose que je n’arrête pas de lire un peu partout depuis hier soir. À force de vous astiquer sur le jeu Barcelonais ou sur le rouleau compresseur Bavarois, vous avez certainement oublié que le foot n’a pas de religion et qu’il n’obéit à aucune forme de dictature. Malgré la qualité de ses joueurs, du génie que certains ont dans les pieds, Fernando Santos a opté pour le « dégueulasse » mais qui marche. C’est-à-dire de refuser le jeu et d’attendre la moindre petite erreur de l’adversaire pour aller planter un but. C’est une stratégie comme une autre et j’avoue que je n’en suis pas fan. Mais elle a le mérite de fonctionner. Surtout quand elle est appliquée à la lettre par des joueurs vaillants qui se battent jusqu’à la dernière seconde sans ne jamais rien lâcher. Et c’est justement là où le Portugal mérite sa victoire d’hier soir. C’est là où ce petit pays qui ne vit que pour le foot mérite son sacre de champion d’Europe. Car jusqu’à preuve du contraire, un match met en opposition DEUX équipes, et si les Portugais ont été attentistes, les Français ne sont pas allé chercher leur victoire. Alors oui, bordel de merde, les Portugais méritent leur victoire. Pepe, l’un des meilleurs défenseurs du tournoi, mérite sa victoire. Rui Patricio, auteur du match de sa vie hier soir, mérite sa victoire. Eder, qui est allé mettre son petit but tout seul comme un grand, mérite sa victoire. Et que dire de Cristiano Ronaldo, o Capitão, qui est sortie en larmes sur blessure et qui a tout donné sur le banc pour encourager ses coéquipiers, les transcender et qui n’a pas hésité à bousculer Raph Guerreiro pour qu’il retourne au turbin sur le terrain. Lui aussi, après avoir porté la sélection sur ses épaules pendant près de 10 ans et après avoir chialé toutes les larmes de son corps un soir de 2004, il la mérite sa victoire. Ils méritent tous cette putain de victoire. Le pays tout entier, qui a offert tant de belles choses au football (la liste est longue, vous avez qu’a cherché), mérité cette victoire. Et s’il fallait passer la case dégueulasse pour enfin mettre la main sur un titre après avoir tout perdu avec du football champagne, qu’il en soit ainsi.

CnC4vl7WYAATJws

Tut tut les rageux

Pour finir, et avant d’aller revoir pour la 74ème fois le but d’Eder avec les commentaires de Antena 1, juste un petit mot pour mes amis rageux. Ou Ragix pour les intimes. Tous ces amateurs du beau football qui n’auraient JAMAIS célébré la victoire de la France dans les mêmes circonstances. Tous les détracteurs de cette « Equipe de merde » qui fait honte à leur vision du football mais qui ne voient pourtant pas le même schéma dans leur propre équipe. Tous ces outrés, fous de rage sur la main d’Eder (Qui n’a aucune incidence directe sur le déroulement du match), mais qui ont oublié celle d’Henry en 2009. Tous ces trublions du bon gout, avec leurs blagues éculées et racistes sur les Portugais, qui ont certainement oublié tout ce que cette communauté a fait pour leur pays. Tous ces supporteurs en carton, fiers d’être bleu dans la victoire, mais qui oublient de l’être dans la défaite. Je tenais juste à dire à toutes ces personnes que peu importe ce qu’il peut se passer, j’aurais toujours, MAIS TOUJOURS, une petite poignée de sel pour eux.

[tie_full_img]Euro 2016 Le portugal est champion d'europe[/tie_full_img]

Orgulho de ser Portugues.

Facebook Comments

Répondre

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom