Il était environ 23h vendredi dernier lorsque j’ai lancé El Camino sur Netflix. Et si beaucoup de fans ont été déçu par le film de Breaking Bad, j’ai pour ma part particulièrement apprécié. Jesse Pinkman a enfin eu le droit à de vrais adieux et c’est sans doute ce qui manquait le plus au final de la série.

Je ne sais pas si j’en ai déjà parlé ici, mais comme énormément de monde, j’ai adoré la série Breaking Bad. Je la mets même dans mon petit panthéon personnel des meilleures séries de tous les temps avec Les Sopranos, The Wire, Sons of Anarchy, The Shield ou encore Lost (Oui, oui, Lost et alors ?). Bref, tout ça pour vous dire que j’étais particulièrement impatient lorsque j’ai appris que Netflix bossait sur un film Breaking Bad et je vous épargne l’état de mon excitation lorsque j’ai vu le premier teaser. Après, j’ai préféré adopter la politique de l’autruche et j’ai évité de regarder les bandes-annonces du film pour pouvoir en profiter au maximum. En quelque sorte, j’étais comme un gosse à Noël qui attend son cadeau. Et mon cadeau, c’était El Camino.

mon avis sur el camino, le film breaking bad de netflix

La douche Froide

Durant toute la journée de vendredi, alors que j’essayais temps bien que mal d’éviter toutes sortes de spoilers, je suis tombé sur un premier article du Parisien qui parlait de déception. Rien de bien méchant, c’est un avis comme un autre et tous les gouts sont dans la nature. Mais plus la journée avançait et plus je voyais des messages passer : « déçu », « il ne se passe rien », « tout ça pour ça », « ça ne raconte rien »,  « mdr » etc. En clair, une majorité de personnes, dont beaucoup de fans, n’ont pas aimé  le film. Et après un petit tour du côté des critiques, l’avis général penchait du même côté. Ça m’a fait l’effet d’une petite douche froide et j’ai lancé le film avec une certaine appréhension, alors que je n’aurais pas dû. Pourquoi ? Car le seul avis qui compte n’est pas celui des autres, mais uniquement le sien ! Et mon avis est que j’ai passé un excellent moment devant El Camino. Sans doute parce que c’est un film qui s’adresse en premier lieu aux fans de Breaking Bad. Ce qui en fait son plus gros problème, mais aussi l’une de ses plus grandes qualités.

mon avis sur el camino, le film breaking bad de netflix

L’histoire d’un duo

Bien que ce soit loin d’être mon épisode préféré, j’ai adoré le final de Breaking Bad avec son ambiance douce-amère. Un retour en force, une vengeance et une délivrance dans un seul et même épisode. Walter White nous faisait ses adieux, allongé sur le sol froid d’un laboratoire de méthamphétamine. Un endroit où il se sentait bien, où il était le meilleur et où il s’est révélé au monde. Et y mourir a été sa dernière prouesse, un pied-de-nez à la Police qui n’a jamais su l’appréhender et qui a dû se contenter de sa dépouille. Quant à Jesse, après avoir vécu l’enfer, enchainé comme un animal et réduit à l’état d’esclave, il a finalement pu s’enfuir et retrouver la liberté. Et puis, c’est tout…à l’époque, j’en avais gardé une certaine amertume. Comme s’il manquait quelque chose. Car Breaking Bad n’est pas juste l’histoire d’une longue descente aux enfers d’un prof de chimie qui s’est muté en redoutable baron de la drogue, c’est aussi, et surtout, l’histoire d’un duo, qui s’est trouvé alors que tous les opposait. Et si on a eu le droit aux adieux de Walt, on n’a jamais eu le droit à ceux de Jesse. Du moins, avant l’arrivée d’El Camino.

mon avis sur el camino, le film breaking bad de netflix

Des adieux en bonne et due forme

El Camino commence là où la série s’était arrêtée. Walter est mort et Jesse fonce droit devant à bord d’une voiture pour fuir le supplice dont il a été victime. Mais ce n’est pas pour autant qu’il est tiré d’affaire. Il reste recherché par la police, la DEA et sans doute quelques cartels qui lui feraient bien la peau. Du coup, El Camino, le chemin en espagnol, est une histoire de cavale saupoudrée de flashbacks pour mieux comprendre ce qu’a vécu et enduré Jesse avec ses geôliers ainsi quelques petites surprises dont je préfère ne rien dire. Comme avec la série, la réalisation est impeccable avec une très jolie photo et des acteurs encore et toujours d’une incroyable justesse. On retrouve un Aaron Paul des grands jours capable de jongler avec les émotions sans jamais tomber dans l’excès. Comme je vous le disais plus haut, El Camino est un film qui est réservé aux fans de la série et absolument pas aux néophytes qui voudraient découvrir son univers par ce biais. Et c’est sans aucun doute ce qui lui fait le plus défaut, de ne rien contextualiser et d’être incapable de tenir un spectateur qui n’aurait pas les bases nécessaires. Les références sont nombreuses, le film est bourré de clins d’œil et il ne fait qu’éclaircir des zones d’ombre. Et c’est peut-être pour cette raison qu’El Camino adopte un rythme aussi lent, comme s’il était construit comme une longue conclusion dont l’unique but est que Jesse fasse ses adieux aux fans. De vrais adieux. Pour qu’on reste sur une autre image de lui qu’un mec avec la gueule bouffie qui hurle dans une voiture qui s’enfonce dans la nuit. Bye Jesse, c’était vraiment chouette de te revoir, une dernière fois.

mon avis sur el camino, le film breaking bad de netflix

El Camino est un film que je ne peux pas vous conseiller si vous n’avez jamais regardé Breaking Bad. Je pense même que c’est un film qu’on ne peut pas apprécier à sa juste valeur si on n’est pas fan de la série. De mon côté, j’ai passé un très agréable moment et je trouve que le film est une magnifique conclusion à l’arc de Jesse Pinkman. Et il le méritait clairement.  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here