E.T. Atari 2600

Pour le quatrième volet de cette fantasque catégorie, j’ai décidé de rétablir la balance et l’alignement des planètes en vous parlant de ce qu’on appelle le pire jeu de l’humanité : E.T. l’extraterrestre.

Qu’il mérite ou non son statut de pire jeu de l’humanité, E.T. l’extraterrestre reste, et il n’y a aucun doute là-dessus, un bon gros jeu de merde. Développé en à peine cinq semaines par Howard Scott Warshaw à la demande d’Atari afin de surfer un maximum sur le succès du film fraichement sorti au cinéma, le jeu n’est qu’un amoncellement de ce qu’il ne faut pas faire dans un jeu vidéo : Technique à la ramasse, esthétique ignoble, durée de vie dérisoire et gameplay incompréhensible. Bref, le top du top de la médiocrité. En même temps, l’époque était propice aux bouses développées vite fait bien fait tant qu’il y avait la possibilité de se faire un petit billet dessus. Mais le pire dans tout ça, c’est que ce brave E.T. c’est plutôt bien vendu avec 1,5 million de cartouches qui ont trouvé un acquéreur. Le souci, c’est qu’Atari a eu les yeux plus gros que le ventre en produisant 4 millions de cartouches pensant les écouler comme des petits pains. Une monumentale erreur qui est venue se greffer aux 500 millions de perte d’Atari cette année-là provoquant la première grande crise du jeu vidéo avant que Nintendo et sa Nes ne viennent arranger tout ça. Et la légende disant que les cartouches invendues avaient été enterré dans le désert du Nouveau-Mexique étaient bien vraie et je vous encourage chaudement à jeter un œil sur le documentaire Atari : Game Over disponible sur Netflix.

Pour en revenir au jeu, s’il est l’adaptation « officiel » du film de Steven Spielberg, il ne suit absolument pas le même scénario. En fait, on incarne E.T. qui déboule sur terre dans sa navette et qui doit récolter les différentes pièces d’un téléphone pour contacter sa planète tout en évitant un agent du FBI et un scientifique. C’est nul, c’est chiant et si vous n’êtes pas convaincu par ce que j’avance, je vous conseille de regarder la vidéo du Joueur du Grenier ci-dessous qui revient sur différents jeux de l’Atari 2600 dont le pire de tous : E.T. l’extraterrestre.

 

Répondre

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom