Dans le merveilleux monde des drogues dures, psychotropes et autres herbes médicinales,  les marocains ont le cannabis, Heinseberg a sa meth bleue et Nintendo a maintenant son Captain Toad Treasure Tracker. Et croyez moi, c’est de la bonne.

Captain ToadA l’annonce de Captain Toad Treasure Tracker lors du dernier E3, j’avais enfilé mes plus hautes échasses pour regarder le jeu d’un air dédaigneux, le voyant comme une modeste production de seconde zone développée en vitesse par un Nintendo en manque de viande fraîche pour sa Wii U. Triste, grossière et terrible erreur de ma part. Si Captain Toad n’a rien d’un triple A en puissance, il possède néanmoins beaucoup plus de cœur et d’âme que n’importe quel Assassin’s Creed ou Call of Duty. Héritier des niveaux bonus de Super Mario World 3D sur Wii U, Captain Toad repose sur des mécaniques de jeu simples, efficaces et terriblement addictives qui montrent une fois de plus que le jeu vidéo repose avant toute chose sur le gameplay et rien d’autre . Je ne sais pas qui chez Nintendo a eut la lumineuse idée d’en faire un jeu complet, mais en plus de mériter une belle prime de fin d’année, ce mec a maintenant tout mon respect et certainement celui de milliers d’autres joueurs. On dit souvent que Nintendo sont des génies dans l’art et la manière de concevoir un jeu. Une “généralité” qui a tendance à me chatouiller les naseaux car je commence doucement à en avoir plus que marre de cette mode qui consiste à encenser le moindre pet que peut faire Nintendo et descendre sans somation tout ce qui peut venir d’ailleurs. Mais pour le coup, Captain Toad est une pure leçon de “Comment faire un bon jeu vidéo” avec presque trois fois rien. Donc oui, quelque part, Nintendo, c’est quand même un peu des génies.

Captain ToadComme je le disais pas plus tard que quelques lignes plus haut, Captain Toad repose sur des mécaniques de jeu très simples.  En gros, le but est d’atteindre une étoile dans une zone de jeu assez restreinte en jouant habilement de la caméra pour dénicher le bon chemin et en prenant soi d’éviter les nombreux pièges et ennemis présents. Car si Mario peut sauter pour aplatir ses assaillants, Toad est coincé sur le plancher des vaches et il faut donc jouer des spécificités de l’environnement ou d’un navet fraîchement déterré pour se débarrasser de la vermine. Mais loin d’être un simple jeu de plate-forme, Captain Toad tiens plus du Puzzle Game où l’on doit tordre les niveaux dans tous les sens pour trouver la sortie et mettre la main sur les émeraudes et le champignon d’or de chaque tableaux. Terminer un niveau c’est bien, mais le terminer à 100% c’est encore mieux. Et c’est justement là que la magie de Captain Toad opère. Dans cette merveilleuse capacité à nous faire revenir encore et encore sur pas loin d’une centaines de niveau pour tout boucler. Le jeu est riche, généreux et incroyablement intelligent avec de bien belles petites idées de gameplay comme le double Toad que l’on contrôle comme un seul homme ou les combats contre les boss façon cache-cache. En fait, Captain Toad c’est comme un calendrier de l’avent où chaque nouveau niveau propose une petite surprise. Pour autant, tout n’est pas parfait et Captain Toad n’est pas fait que de qualités. En plus d’être beaucoup trop simple, le jeu ne se renouvelle pas assez sur la longueur et il y a de quoi d’être lassé par les longues sessions de jeu. Aussi, si le gamepad se révèle très pratique pour se faire une petite partie au chaud sous la couette, ça aurait pu être sympa de le couper une fois devant sa télé histoire de s’éviter un double écran inutile. On est donc loin du sans faute, mais Captain Toad ne joue pas dans le cour des grands jeux, mais dans celui des jeux apéritif. Et dans ce domaine, il est intouchable.

bob-leponge-le-film-un-heros-sort-de-leau-bobS’il y a bien un endroit où vous ne me trouverez jamais, c’est en cure de désintoxication pour me sevrer de Captain Toad Treasure Tracker. Le jeu est peut-être un peu trop simple, il a peut-être du mal à se renouveler au fil des niveaux, mais une fois qu’on y a gouté, on a vraiment du mal à en décrocher. C’est brillant, c’est rafraichissant et c’est typiquement le jeu parfait à picorer entre deux parties de Mario Kart 8 ou Super Smash Bros pour se rafraichir les méninges.  Et sur ces bonnes paroles, j’y retourne. 

3 Commentaires

  1. Merci beaucoup pour ton avis, tu viens d’achever de me convaincre de me le prendre. En plus il est à un prix vraiment raisonnable, et ça m’offrira une expérience de jeu vraiment différente et rafraichissante pour le coup 😉

Répondre

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom