ON Y EST, enfin, dans la toute dernière ligne droite avant la sortie de God of War. Vendredi, le 20, Kratos sera enfin de retour dans une toute nouvelle aventure en compagnie de son fils Atreus où les dieux de la mythologie grecque ont laissé leur place aux divinités nordiques. Je ne sais pas trop pour vous, mais ça fait bien longtemps que je n’ai pas attendu un jeu avec autant d’impatience. En même temps, comment ne pas être un tant soit peux excité, pour ne pas dire même saucé, par un jeu qui semble faire l’unanimité auprès de la presse (GK : 8, JV.com : 20, GB : 10) et qui envoie des uppercuts en plein dans les gencives à chaque nouveau trailer ? je vous le demande !

Développé avec amour depuis maintenant plus de 5 ans dans les studios de Sony Santa Monica sous la houlette de Cory Barlog, qui a l’air particulièrement excitée par la sortie de son jeu si vous le suivez sur Twitter, God Of War change ici sa formule avec un jeu qui s’annonce à la fois beaucoup plus viscéral et posé que ses prédécesseurs. Les lames du chaos ont pris la direction du placard et c’est avec une grosse hache de bourrin que Kratos arrache maintenant des carotides. Le tout avec l’aide de son fils Atreus qui balance des flèches aux ennemis pour les maintenir à distance. Et je ne vous parle même pas de a réalisation graphique qui envoie des patates de forain tous les trois plans qu’on soit sur PS4 Pro ou classique. Bref, j’ai vraiment hâte d’être à la fin de la semaine pour pouvoir tabasser de la vermine dans les terres enneigées du nord. Et vous, vous comptez y jouer ?

Répondre

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom