C’est hier soir, lors de son Playstation Meeting qui se tenait dans le centre de New York, que Sony a enfin levé le voile sur la PS4 Neo qu’on doit maintenant appeler la PS4 Pro. Une machine plus puissante que sa grande sœur avec un CPU doté d’une meilleure fréquence et un GPU qui a été plus que boosté. Tout ça pour permettre à la console de gérer un affichage 4K en streaming, via Netflix ou YouTube, mais aussi en jeu à l’aide d’un upscale à la sournoise. Car la 4K, la vraie, tourne déjà chez les PCistes, mais pour un prix dépassant allègrement les 1000 euros si on souhaite jouer avec un framerate décent. Ce qui est tout de même sacrément plus cher que les 399 euros réclamés pour une PS4 Pro.

PS4 Pro

Au-delà de la 4K, la PS4 Pro sera tout de même capable de faire tourner les jeux avec un meilleur rendu et de façon plus stable que sur une PS4 Classique. Un peu comme si on jouait avec tous les détails à fond sur PC. Du moins, si les développeurs prennent la peine de développer leur jeu de manière à tirer parti des capacités de la PS4 Pro. Et si la conférence d’hier soir était d’un ennui assez mortel, la démo de Horizon Zero Dawn sur PS4 Pro a du réveiller beaucoup de monde car elle m’a sacrément donné envie. Le gap technique étant assez léger, il n’y a pas de quoi sauter au plafond, mais le jeu tournait avec une insolente fluidité et sous un rendu nettement plus fin et propre que sur une PS4 classique. Reste maintenant à savoir si ce petit coup de peps donnera envie aux joueurs d’investir dans une nouvelle console. Car comble de la bêtise, surtout de la part d’un précurseur tel que Sony, la PS4 Pro ne lit pas les Blu-Ray 4K. ELLE NE LIT PAS LES BLU-RAY 4K. Ce qui est assez cocasse pour une machine qui prend la 4K comme son premier argument de vente. Ah et j’oubliais, la console est aussi capable de tirer parti de la HDR pour les joueurs ayant la chance d’être correctement équipé à la maison. Une nouveauté qui sera également disponible sur les PS4 actuelles après une petite mise à jour qui devrait être bientôt disponible. Une autre bizarrerie de la part de Sony qui enlève une spécificité qui aurait pu être exclusive à la PS4 Pro. Du coup, beaucoup de monde s’amuse à la comparer à la Xbox One S de Microsoft qui, elle aussi, est compatible HDR et capable de diffuser du contenu en 4K. Mais avec les Blu-Ray UHD en prime ! Personnes qui ont tendance à oublier qu’elle reste moins puissante. Mais bon, débat stérile, surtout aussi tôt.

specs de la PS4 Pro
Specs de la PS4 Pro

Pour finir, Sony a profité de cet événement pour annoncer officiellement sa PS4 Slim. Vous savez, la console dont on sait déjà tout. Elle sera disponible le 15 septembre prochain pour 299 euros avec un disque dur de 500 Giga. Et s’il fallait résumer grossièrement  la situation, on pourrait dire que Sony a mis en place une console pour les riches et une autre pour les pauvres. Pour ma part, même si la date de sortie de la PS4 Pro est calée au 10 novembre prochain, jour de mon anniversaire, je ne pense pas me faire un tel cadeau. La 4K, je l’ai déjà sur ma télé avec Netflix et une meilleure stabilité et des graphismes plis fins ne méritent sûrement pas une ponction de 400 euros sur le compte en banque. En attendant que je change d’avis.

PS4 Pro et PS4 Slim

Facebook Comments

Répondre

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom