Suite à la crise de Presstalis, Canard PC mute une nouvelle fois pour devenir un magazine mensuel. Et le premier numéro vient tout juste de sortir.

Vous allez très certainement trouver ça bizarre, pour ne pas dire complétement con, mais bien que je ne joue absolument pas sur PC, j’achète presque chaque numéro de Canard PC. Et ça, je le faisais bien avant l’arrivée de la rubrique console. Pourquoi ? Tout simplement parce que j’adore leur façon d’écrire et de traiter le jeu vidéo. Et puis comme presque tous les jeux auxquels je joue sortent également sur PC, un avis reste un avis et il me suffisait juste de mettre de côté la partie technique et les éventuelles spécificités liées au support. Et puis maintenant que Canard PC traite également les jeux sur consoles, le problème ne se pose plus vraiment et autant vous dire que l’équipe de Press Non Stop est ce qui se fait de mieux dans le domaine aujourd’hui. C’est mon avis et désolé pour les autres.

canard pc devient mensuel

Fondé par quelques transfuges de Joystick en 2003, Canard PC a d’abord été un hebdomadaire avant de devenir un bimensuel en 2007. Mais ça, c’était avant que Presstallis, la messagerie qui s’occupe de la distribution de presque tous les magazines en France, viennent foutre la merde. Pour ceux qui n’auraient pas suivi l’affaire, la société Presstallis a flirté avec la banqueroute suite à une gestion calamiteuse et a décidé de garder dans sa poche pas moins de 25% des sommes qu’elle devait aux éditeurs pour les mois de décembre 2017 et janvier 2018. Et pour des magazines qui vivent sur des marges très minces, je vous laisse imaginer à quel point ce genre de ponction dans la trésorerie peut faire mal. Mais non content d’avoir allègrement pioché dans la caisse, Presstallis a annoncé en janvier de cette année que tous les journaux seront ponctionnés de 2.25% tous les mois pendant plus de quatre ans. Ainsi, afin de survivre au redressement arbitraire d’une messagerie qui a été géré avec les pieds durant des années, Canard PC a décidé de devenir un magazine mensuel et a ainsi organisé une campagne Ulule pour assurer et financer cette transformation. Une campagne qui a connu un large succès auprès des lecteurs qui ont une fois de plus répondu présent.

Le Canard PC numéro 384 restera donc dans l’histoire comme le tout premier numéro mensuel. Plus épais et plus doux, comme l’indique la pastille en couverture, cette nouvelle formule offre donc plus de contenu qu’à l’accoutumée avec son lots de news, de tests et autres analyses qui sont maintenant accompagnées de deux petites BD en noir et blanc signées Couly. Pour ce numéro, période estivale oblige, l’équipe de Canard PC revient sur tous les gros jeux qui ont été présenté à l’E3 comme Battlefield V, Rage 2, Anthem ou encore Fallout 76 qui fait d’ailleurs office de couverture. Aussi, en plus d’un long papier dithyrambique sur Cyberpunk 2077 et une chouette présentation du Ray Tracing, un procédé que je ne connaissais absolument pas, on y trouve également le test de Jurassic Wolrd Evolution et celui de Vampyr, le jeu de Dontnod dont je vous parlais la semaine dernière. Pour le moment je n’ai pas encore tout lu, mais si la forme a changé, je peux vous dire que le fond reste rigoureusement le même avec des articles merveilleusement bien écrits, de l’humour qui dégouline entre les lignes et des analyses pertinentes sans compromission. Bref, le Canard PC que j’aime.

PS : Si d’aventure vous souhaiteriez vous abonner à Canard PC, vous trouverez les différentes formules (papier et Web) juste ici.

Répondre

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom