Il y a deux jours, j’ai reçu de la part de Big Ben un protège écran Force Glass pour protéger ma console préférée du moment : la Nintendo Switch. Loin de moi l’envie de vous raconter ma vie, en même temps c’est un peu le but premier de ce blog, on est très branché protège écran ces derniers temps à la maison puisque mon fils, la chair de ma chair, a ruiné l’écran du téléphone de sa mère juste après s’être occupé de l’Ipad. Alors quand on m’a proposé de tester le Force Glass, je me suis dit que c’était un signe et je n’ai pas tergiversé très longtemps avant d’accepter.

Un verre trempé haute résistance et garantie à vie !

Pour en revenir à ma petite anecdote personnelle juste au-dessus, j’ai acheté pas mal de protège écran ces derniers temps et lorsque j’ai découvert le packaging du Force Glass, une boîte en aluminium ma foi plutôt jolie, je me suis tout de suite senti rassuré quant à la qualité du produit. Ça ne veut bien évidemment rien dire dans l’absolu, tout le monde connait la sournoise du marketing, mais sachez tout de même que ce verre trempé a un indice de dureté 9H (le plus élevé) et il est surtout garantie à vie ! Ce qui est assez rare dans le domaine et tend tout de même à prouver l’absolue confiance qu’a le fabricant avec son protège écran. De quoi être rassuré pour la santé de l’écran de sa Nintendo Switch. Notez tout de même que la garantie est limitée à un échange par an et qu’elle ne couvre bien sûr que le verre trempé en lui-même et pas ce qu’il protège. C’est toujours bon à savoir.

Y-a quoi dans la boite ?

J’aurais aimé enfiler les gants blancs de Mickey pour vous faire un somptueux et mémorable unboxing vidéo, mais il faudra faire avec ces quelques photos prises avec mon One Plus 3 (Désolé, mon appareil photo est quelque part dans un carton et je ne sais plus lequel. Vive les déménagements). Ainsi, à l’intérieur de la très jolie boite en aluminium on trouve les éléments suivants :

  • Le verre trempé soigneusement protégé
  • La carte de garantie à vie
  • Une notice explicative
  • Une lingette en microfibre
  • Une lingette humide
  • Un patch attrape poussière

Et la pose dans tout ça ?

Concernant la pose du protège écran, comme il s’agit d’un verre trempé rigide et pas un film souple comme j’avais avant, c’est d’une simplicité enfantine et ça peut être fait en à peine deux minutes. Il faut juste faire attention à le poser délicatement et dans le bon sens pour avoir les encoches du bon côté. Tout ça après avoir nettoyé correctement l’écran de sa Switch avec le matériel fourni dans la boite pour ne pas se retrouver avec des traces disgracieuses ou encore de la poussière qui se retrouverait coincé. D’autant plus que le Force Glass propose une très bonne transparence et se fait toute de suite oublier une fois la console allumée. Du moins si on ne colle pas son nez sur les bordures de l’écran pour chipoter.

Alors, verdict ?

Après une partie ou deux sur Super Meat Boy, que j’adore et il faudrait d’ailleurs que je vous en parle un de ces quatre, je peux vous affirmer que la protection Force Glass ne pose aucun souci particulier et qu’elle se fait même très vite oublier. Contrairement à mon ancienne protection, on a l’impression qu’il n’y a rien sur l’écran, l’image est très claire, le tactile fonctionne à la perfection et il n’y a pas de vilaines traces de doigts qui s’invitent à la fête après deux minutes de jeu. Du coup, afin de tester les choses plus en profondeur, je suis allé prendre mon marteau et j’ai frappé deux grands coups…ou pas, je ne suis quand même pas fou. Pour la délicate épreuve des chocs, il faudra voir avec le temps ou sur la volonté de mon fils à nuire envers ma Switch dans les jours à venir. Mais sachez tout de même que je suis pour le moment très satisfait et que le protège écran Force Glass me convient déjà nettement mieux de ce que je pouvais avoir avant.

protège écran verre trempé force glass nintendo switch