Démo de FIFA 17

La semaine dernière, j’ai été invité par Electronic Arts pour tester en avant-première la demo de FIFA 17. Et malgré un bon feeling, je suis resté sur ma faim.

Même si j’avoue avoir boudé FIFA 16 cette année par manque de temps, mais aussi d’envie, la sortie d’un nouveau FIFA est toujours une source d’excitation pour moi. Alors quand Electronic Arts m’a proposé de venir tester la demo de FIFA 17 en avant première,  je ne me suis pas fait prier pour accepter l’invitation.

Par contre, vu l’heure, j’imagine que la plupart d’entre vous ont deja torché la démo dans tous les sens et que la majorité a même déjà fait beaucoup plus de matchs que moi. Car pour être totalement transparant avec vous, je n’ai pu faire que deux petits matchs avant de plier les gaules. Ce qui m’a tout de même largement suffi pour me faire un avis et être aussi bien satisfait que déçu.

démo de FIFA 17

Mauvais équilibrage ?

Graphiquement parlant, pas de surprise. FIFA 17 est joli, bouge à merveille et semble très bien tirer parti de la puissance de son nouveau moteur, le Frostbite Engine. Et même si le gap avec FIFA 16 reste somme toute assez léger, il suffit d’un simple coup d’oeil aux ralentis ou sur les gros plans pour tout de suite tomber sous le charme. Rien à dire donc sur la partie technique, mais je ne peux pas en dire autant sur le gameplay qui semble avoir quelques soucis d’équilibrage. Si les sensations de jeu sont toujours aussi bonnes et qu’il suffit d’une poignée de secondes pour reprendre ses marques, j’ai trouvé la vitesse de jeu un poil trop lente à mon goût. Ce qui est parfait pour le tempo des matchs et bien organiser son jeu, mais pas quand les passes sont aussi molassones que celles d’un gamin de trois ans qui tape de toutes ses forces dans un ballon de plus de dix kilos.

Même en tentant de la jouer rapide et court, j’ai trouvé la puissance et la vitesse des passes vraiment trop lentes. Ce qui encourage donc à utiliser un peu trop souvent les “super passes” inaugurées l’année dernière pour donner un peu plus de pêche à son jeu. Mais si ces passes sont parfaites pour casser les lignes, elles restent aussi une grosse prise de risque et il est facile de perdre le ballon à chacune de leurs utilisations. Aussi, chose totalement nouvelle pour ma part, j’ai trouvé le déplacement des joueurs assez étrange par moments. Suffisamment pour s’emmêler les pinceaux quand il y a le feu en attaque ou en défense et qu’il faille se déplacer avec un minimum de précision. Mais j’imagine, et j’espère, qu’un passage un peu plus approfondi dans les réglages viendra gommer cette vilaine impression de déplacement sur rails.

Démo de FIFA 17

Quelques nouveautés

Côté nouveautés,  j’ai eu le temps de m’essayer au nouveau système de corner où on vise à l’aide d’un curseur avant de gérer la puissance de la frappe. C’est assez particulier, voire même compliqué à comprendre la première fois qu’on tombe dessus, mais ça nous paraitra le plus naturel du monde après avoir enchainé quelques parties. Idem pour les pénos où je n’ai absolument rien compris au systeme et qui ont meme donné naissance à quelques scènes assez ridicules dans la salle de démo.

Mais bon, un peu de nouveauté ne fait pas de mal et ça a le mérite de nous sortir d’une certaine monotonie sur ces segments de jeu. Pour le reste, comme je le laissais entendez plus haut, FIFA 17 s’annonce plutôt pas mal avec de très bonnes sensations manette en main, mais il faudra tester ça bien plus en profondeur pour vraiment savoir ce qu’il a dans le ventre.

Prêt pour l’aventure !

Enfin, en plus du match classique avec une grosse dizaine d’équipes dont le PSG et l’OL,  la démo de FIFA 17 permet de s’essayer au mode aventure. Un mode totalement inspiré de ce qu’on peut trouver sur NBA 2K et qui nous permet d’incarner Alex Hunter, une jeune recrue qui déboule dans l’effectif de Manchester United. Et tout comme dans le mode équivalent de NBA 2K, tout ne se passe pas sur le terrain et il faut donc gérer la relation avec ses coéquipiers, la presse et le coach en faisant les bons choix de dialogue.

Ainsi, après m’être pris un zef magistral dans les vestiaires pour l’avoir joué réglo avec une autre recrue, j’ai décidé de virer pute devant la presse dès la fin du match. Car même si je n’ai pas planté un seul but, j’ai flambé sur le terrain en atteignant tous mes objectifs. Suffisamment pour faire plaisir au Mou qu’on pouvait voir gesticuler dans tous les sens sur sa ligne durant le match. Pour un mode que je voyais de prime abord totalement gadget, je pense que je vais passer pas mal de temps à vivre l’aventure d’Alex Hunter. Je pense même que je vais le privilégier à la traditionnelle carrière dès que j’aurais mis la main sur le jeu. Ce qui ne devrait plus trop tarder puisque le jeu sera disponible dans toutes les bonnes crèmeries dès le 27 septembre.

Démo de FIFA 17

Facebook Comments

1 commentaire

  1. Je n’ai pas encore pu tester la démo mais ça fait plaisir de savoir que le mode aventure semble prometteur. Vu que tu as apprécier ce mode est-ce que tu es un adepte du mode be a pro ? Car de mon côté moyennement j’arrive pas à enchainer plus d’une saison dans ce mode avant de me lasser, j’espère que cela ne sera pas le cas avec ce mode là.

Répondre

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom