Nintendo Wii 10 ans

C’est le 8 décembre 2006 que Nintendo lança la Wii en Europe. Une console atypique qui a révolutionné le monde du jeu vidéo. Alors histoire de fêter ça, je me suis dit que j’allais bien vous écrire un petit quelque chose.

C’était donc il y a dix ans. La Nintendo Wii déboulait en France avec Wii Sports, Zelda et les Lapins Crétins comme invités surprises. Une date que Nintendo avait choisie pour coller avec le nom de sa machine. Le Wii décembre donc. Le jeu de mots est mignon, mais je me demande avec le recul s’il ne s’agissait pas là que d’une simple coïncidence plutôt qu’une véritable démarche commerciale. Surtout que le calembour ne fonctionne que chez nous. Tout ça pour vous dire qu’il y a dix ans, jour pour jour, je faisais la queue au Micromania des Trois Fontaines à Cergy pour récupérer ma Wii. Une console que j’avais préco plusieurs mois auparavant après avoir été complètement hypé par des vidéos astucieusement réalisées par les équipes marketing de Nintendo et surtout par la promesse d’une toute nouvelle façon de jouer : le motion gaming. À l’époque, certains joueurs et spécialistes voyaient déjà en la manette un vestige du passé et le motion gaming comme une perspective d’avenir pour le jeu vidéo. L’histoire leur aura donné complétement tort. Mais revenons à cette matinée du 8 décembre 2006. La console étant en rupture de stock plusieurs jours/semaines avant même sa commercialisation, il était impensable d’espérer en choper une le jour J sans être passé par la case précommande. Certains petits malins se postaient même devant Score Games pour vendre leurs tickets de réservation jusqu’à plus de 100 euros. C’est dégueulasse, mais on appelle ça le principe de l’offre et la demande. Pour la petite anecdote, comme je souhaitais en offrir une à mon neveu pour Noël, j’avais dû réserver la seconde dans un autre magasin car Micromania n’acceptait qu’une seule préco par personne, et j’ai fait baver pas mal de parents en détresse avec une Wii sous chaque bras en sortant du magasin. Des parents qui ont sans doute dû céder aux sirènes d’Ebay où la console était vendue à pas moins de 500 euros à quelques jours de Noël. C’était le début d’un véritable phénomène de société pour une console qui s’est vendue à plus de 100 millions d’exemplaires à travers le monde. Rien que ça.

Nintendo Wii 10 ans

En plus de Wii Sports, qui était vendu avec la console, j’avais pris en plus Zelda : The Twilight Princess, Rayman contre les Lapins Crétins et Red Steel. Si j’ai passé plusieurs jours d’affilée à enchainer les matchs de tennis et les parties de bowling sur Wii Sports en plus d’avancer lentement mais surement sur Zelda, j’ai très vite abandonné les autres jeux. Red Steel s’est révélé être un FPS particulièrement médiocre, moche et avec de gros problèmes de maniabilité tandis que les mini-jeux des Lapins Crétins ne m’ont amusé que les deux premiers jours. Ce qui est triste puisque au-delà de la présence de Zelda dans le line-up de sortie, jeu qui au passage ne m’a absolument pas déçu, c’est surtout les deux jeux d’Ubisoft qui m’ont donné envie d’investir dans une Wii. J’étais complétement tombé amoureux des lapins crétins lors du Micromania Games Show de 2006 et Red Steel m’avait vendu la promesse d’un FPS complétement révolutionnaire avec une prise en main incroyable pour se sentir au cœur de l’action. Au final, ça a été la douche froide et j’ai même sacrément honte quand je revois le trailer de l’E3 2006 (je vous laisse voir ça par vous même plus bas). Une vidéo pipeautée du début à la fin et qui ne représente en rien la réalité d’un jeu que j’ai refourgué très rapidement pour me prendre à la place Need For Speed Carbon. Une autre grossière erreur de ma part puisqu’en plus d’être moche et avec un framerate à la ramasse, le jeu était juste injouable à la Wiimote. Avec du recul, je peux dire sans problème que j’ai été particulièrement déçu par mes premiers jours avec la Wii. Car entre l’excitation de découvrir une nouvelle façon de jouer, un nouveau Zelda et la triste réalité de jeux qui ne respectent en rien leurs promesses, le constat ne peut être qu’amer. Et après une petite semaine à faire tourner la console à plein régime, je suis très vite retourné sur ma Xbox 360. Histoire de passer le temps en attendant l’arrivée d’une autre machine : la Playstation 3.

Dix ans plus tard, si je devais avoir qu’un seul regret à propos de la Wii, ce serait de ne pas en avoir assez profité. Pour beaucoup, la Wii n’est qu’une console de casus destiné à un grand public qui ne souhaite jouer qu’à Wii Sports entre une séance de Wii Fit et une partie de Just Dance. Pourtant, qu’on le veuille ou non, la Wii est aussi une console de gamer qui propose une palanqué de très bons jeux comme Super Mario Galaxy 1 et 2, Mad World, Mario Kart, Muramasa ou encore Zack et Wiki. La Wii souffre donc d’un délit de sale gueule, une image que Nintendo a largement contribué à mettre en place en faisant les yeux doux au grand public et en mettant de côté ceux qui ont contribué au rayonnement de la société ces 30 dernières années. Une image qui n’empêche pas la Wii d’être fondamentalement une bonne console. Il suffit juste de faire le tri dans les jeux, de se prendre une manette pro et de profiter. Et c’est pour ça que j’avais envie de souhaiter à la Wii un très joyeux anniversaire.

Nintendo Wii 10 ans

Facebook Comments

Répondre

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom