Marc Dorcel

Très bientôt, Marc Dorcel va permettre à des milliers d’adolescents bouillonnants de pratiquer l’onanisme en toute décontraction avec un Oculus Rift visé sur la tête. Et là j’ai envie de dire : C’est beau !

S’il y a bien une industrie qui sait vivre avec son temps, c’est sans conteste celle du porno. Betamax,  VHS, CD-Rom, DVD, Blu-Ray, le porno a toujours su profiter des différentes évolutions technologiques pour le plus grand plaisir des consommateurs. Et si l’on en croit le compte Twitter de Marc Dorcel, un petit producteur français de films pour adultes, il semblerait bien que la réalité virtuelle soit le nouvel eldorado du milieu. En atteste la photo de la ravissante Anna Polina avec une paire d’Oculus Rift sur la tête.

En même temps, avec un peu d’imagination, il y a de quoi concevoir des centaines, pour ne pas dire des milliers, d’applications possibles pour un public aussi bien masculin que féminin. Malheureusement, la bienséance m’empêche de vous décrire tout ce que mon esprit « imaginatif » est en train de créer en ce moment même, mais sachez qu’il y a de quoi bien se marrer et de se faire, au passage, un sacré gros paquet de pognon.

Tout ça pour vous dire que la rubrique “On sent bas les news” n’aura jamais aussi bien porté son nom et que si d’aventure le mariage entre le porno et la réalité virtuelle se démocratise, la pignolade deviendra une activité hautement risquée pour le jeune Kévin qui n’a pas de verrou à sa porte (Je tiens à m’excuser auprès des Kévin du monde entier qui n’ont malheureusement pas eu la chance de choisir leur prénom). Et là je me dis qu’à 20 ans près, la scène d’introduction du premier American Pie n’aurait pas dû tout eu la même saveur et que la star n’aurait pas été une chaussette sale.

Répondre

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom